Quels sont les facteurs à prendre en compte lors de l’investissement en bourse

1010

Les cours boursiers subissent tous les jours des modifications en fonction de l’offre et de la demande. Le problème se situe plus au niveau des motifs qui incitent les investisseurs à se procurer ou vendre un titre en particulier. Dans les deux cas, vous devez maitriser les facteurs qui influencent votre placement avant toute action.

Valeur de l’entreprise

Bien qu’elle soit différente du cours des actions, la valeur d’une entreprise influence aussi l’investissement. Elle informe sur l’évolution des coûts du marché et indique le mérite que les acheteurs imputent à une structure. Elle équivaut également à sa capitalisation boursière, qui n’est rien d’autre que le cours de l’action multiplié par le nombre d’actions en circulation. A titre illustratif, la capitalisation boursière d’une structure sera supérieure ou égale à 50 000$, lorsque cette dernière met en circulation 1000 actions pour 100$ (100 000$). Il en est de même pour la croissance prévue par les investisseurs qui a un impact sur la valeur courante.

A lire également : Les biotechs : un secteur plein d'opportunités d'investissement

Bénéfice de l’entreprise

Le bénéfice représente l’élément majeur influant sur la valeur d’une société. Il sert également à déterminer celui net par action (BNPA). Les entreprises disposant des actions en circulation ont l’obligation de communiquer leur profit chaque trimestre. Ce qui permet aux analystes d’établir une projection de ces gains sur la valeur future de ces agences. Si après analyse, une entreprise publie une perte sur un exercice, elle sera alors sanctionnée par les acheteurs.

De même, lorsqu’elle génère des profits stables dans le temps, cela voudra dire qu’elle a atteint sa maturité et donc, le cours de ces actions sera limité. A l’inverse, une société publiant chaque trimestre des profits croissants correspond à une entreprise en plein développement. Elle attire donc une panoplie d’investisseurs sur le long terme. De plus, le cours de ces actions évolue constamment à la hausse.

A voir aussi : Les dividendes: une source de revenu supplémentaire pour votre retraite

Secteurs d’activité

Bien que le potentiel de croissance soit plus conséquent dans les secteurs dits à risque, le niveau de risque de chaque entreprise diffère en fonction de son domaine d’intervention. Par exemple, les investissements dans le secteur cyclique demandent plus de risque que ceux liés aux autres domaines tels que les assurances. Cependant, compte tenu du cycle économique, il est préférable de privilégier certains secteurs contrairement à d’autres. En effet, la plupart des financeurs institutionnels suivent avec attention les différents domaines d’interventions des structures. Le top/down, qui est une approche de gestion de portefeuille y accorde d’ailleurs plus d’envergure qu’à l’entreprise elle-même.

Politiques des banques centrales

Tous les instruments de la politique monétaire utilisés par les banques centrales ont un impact fort sur les prix des actions. C’est le cas par exemple des taux directeurs des banques qui agissent directement sur les prix. En effet, les pourcentages bas permettent de bénéficier des crédits, de l’investissement et donc d’une relance économique. De même, il favorise l’épargne vers la bourse.

En revanche, l’augmentation des taux d’intérêt influe négativement le marché des actions. Cependant, elle est souvent utilisée comme un moyen de lutte contre l’inflation et de surenchérir le cout des crédits. Ce qui impacte le développement des entreprises ainsi que leurs profits. Toutefois, il faut reconnaitre qu’une hausse incite parfois les investisseurs à privilégier les obligations par rapport aux actions. L’autre atout de cette banque est le Quantitative Easing, qui influence les marchés boursiers ainsi que le montant des actions. Il les hisse constamment en hausse.

Niveau d’endettement de l’entreprise

Le niveau d’endettement de l’entreprise est un autre critère à prendre en compte lors de l’investissement en bourse. Il s’agit d’un aspect important, car il peut affecter la capacité de l’entreprise à investir dans des projets futurs et à générer des bénéfices.

Lorsqu’une entreprise a une charge financière importante due à son endettement, cela signifie qu’elle doit consacrer une part considérable de ses profits au paiement des intérêts sur sa dette plutôt que d’utiliser ces fonds pour financer des projets innovants ou distribuer les profits aux actionnaires sous forme de dividendes, séduisant ainsi les investisseurs.

Toutefois, le niveau d’endettement idéal dépend généralement du secteur industriel et du modèle économique adopté par chaque entreprise. Les entreprises qui ont besoin de beaucoup d’actifs, comme celles du secteur pétrolier, peuvent se permettre un taux plus élevé, tandis que celles axées sur la technologie doivent minimiser leur risque financier.

Avant tout choix quant aux divers types d’investissement en bourse proposés aujourd’hui, il est vivement recommandé aux potentiels acheteurs-consommateurs de bien analyser leur potentiel fournisseur afin notamment d’éviter les écueils liés à un trop fort niveau d’endettement.

Tendances économiques mondiales

Un autre facteur à prendre en compte lors de l’investissement en bourse est les tendances économiques mondiales. En effet, la conjoncture économique mondiale peut avoir un impact significatif sur les performances des entreprises et donc sur le cours de leurs actions.

Par exemple, une croissance économique ralentie dans un pays donné peut affecter négativement certains secteurs d’activité tels que le commerce international. De même, une crise politique ou géopolitique peut entraîner des fluctuations importantes sur les marchés financiers. C’est pourquoi il faut se tenir informé des actualités internationales, afin d’évaluer au mieux les risques liés à leurs placements.

D’autre part, il faut avoir conscience que cela permettra aux acheteurs-consommateurs potentiels d’envisager leur investissement dans un contexte plus globalisé et réaliste au niveau du marché.