Assurance emprunteur : pour qui et pourquoi ?

229

L’achat d’une maison, d’une voiture ou d’un bien immobilier est souvent l’un des investissements les plus importants de la vie. Pour financer cet achat ou pour affronter des situations d’urgence, bon nombre de personnes ont recours à un prêt bancaire. Or, dans le cadre d’un crédit, les banques peuvent recommander, voire même exiger que l’emprunteur souscrive une assurance emprunteur ou assurance-crédit. Cette assurance est conçue pour protéger l’emprunteur et la banque en cas d’imprévus. Dans cet article, nous explorerons en détail les rôles, les conditions et autres détails de l’assurance emprunteur.

Qu’est-ce qu’une assurance emprunteur exactement ?

L’assurance emprunteur est un contrat d’assurance souscrit par l’emprunteur d’un prêt auprès d’un établissement spécialisé afin de garantir le remboursement de sa dette en cas d’évènement imprévu. Ce contrat garantit la prise en charge de la somme restante à rembourser au cas où l’emprunteur serait sujet d’un décès, d’une invalidité, d’une perte d’emploi ou d’autres circonstances.

A lire aussi : Comment résilier votre assurance poids lourd AXA rapidement

Bien que l’assurance-crédit ne soit pas obligatoire, certaines banques exigent ce contrat avant d’accorder un prêt, surtout si la somme convoitée est colossale. Vous pouvez vous renseigner plus en détails sur cette assurance sur https://www.cardif.fr/assurance-emprunteur. Il existe même des comparateurs en ligne permettant de trouver facilement l’offre qui correspond à vos besoins. En tout cas, souscrire à une assurance-crédit facilite grandement l’accès aux prêts.

A lire aussi : Groupama : comment résilier votre assurance auto sans perdre d'argent

Qui doit souscrire une assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est destinée à tout individu désireux d’obtenir un crédit, que ce soit un prêt immobilier, un prêt personnel, un crédit auto, un crédit renouvelable ou autre. Elle offre la tranquillité d’esprit non seulement à la banque, mais surtout à l’emprunteur puisqu’il ne sera pas obligé de rembourser le reste de son prêt en cas d’incapacité.

Généralement, les assureurs exigent de remplir un questionnaire de santé pour chaque demandeur. Selon les réponses données, la compagnie peut accepter la souscription ou le refuser. Notez toutefois qu’aucun organisme d’assurance ne peut solliciter un examen médical si le crédit à couvrir est en dessous des 200 000 euros ou que la dernière échéance de remboursement est fixée avant que l’emprunteur n’atteigne les 60 ans.

Que couvre une assurance emprunteur ?

Dans la plupart des cas, les banques qui accordent le crédit proposent elles-mêmes une assurance emprunteur. Néanmoins, vous pouvez vous tourner vers une compagnie spécialisée. En tout cas, voici les principaux évènements que couvre l’assurance-crédit :

  • L’invalidité permanente IPP ou IPP : cette garantie intervient lorsqu’une maladie ou un accident entraîne une invalidité d’un taux de 33 % (invalidité permanente partielle ou IPP) à 66 % (invalidité permanente totale ou IPT). Ce qui signifie notamment que l’assuré ne peut plus exercer son métier.
  • Le décès : la garantie décès est obligatoire dans tous les contrats d’assurance emprunteur. En cas de décès de l’emprunteur, l’assureur versera la dette restante en une seule fois à la banque.
  • La perte d’emploi : cette garantie est facultative, néanmoins, chaque emprunteur est libre de l’exiger, ce qui peut augmenter le tarif de l’assurance. Au cas où il perd son travail, l’assureur règlera le crédit à sa place jusqu’à ce qu’il retrouve un emploi.
  • L’incapacité temporaire de travail ou ITT : cette garantie s’applique en cas de maladie ou d’accident entraînant une incapacité temporaire à travailler. La compagnie paiera les mensualités jusqu’à résolution du problème.

En résumé, l’assurance emprunteur joue un rôle essentiel dans la protection de votre situation financière. Elle offre une sécurité financière en cas d’imprévus et permet d’accéder plus facilement au crédit. Avant de souscrire une assurance, veillez à  comparer les offres et à bien examiner les garanties.