Quand rembourser un prêt immobilier ?

1332

Le remboursement à bonne date de tout prêt agrandit la confiance du créditeur auprès du créancier. Cette confiance est encore plus grande lorsqu’il s’agit d’un crédit immobilier et peut même apporter d’autres opportunités au créditeur. Quel est alors le meilleur moment pour un tel remboursement ? Voici pour vous un article qui vous en éclaire.

Quel est le délai idéal pour commencer le remboursement d’un crédit immobilier acquis ?

Lorsqu’un individu obtient un crédit immobilier, il doit penser à comment rembourser à bonne date afin d’éviter tout désagrément qui pourrait découler du non-respect du contrat. Les modalités de remboursement se retrouvent dans le contrat. Ce contrat fournit toutes les informations nécessaires à l’emprunteur. Dans le cas particulier où le prêt est de longue durée, le créditeur a la possibilité de faire valider ses possibilités de moduler le paiement par la banque. Très souvent, après la signature du contrat chez le créancier ou chez les notaires, s’en suit le remboursement qui commence généralement trente jours après. Faut-il le préciser, ce remboursement ne peut réellement démarrer qu’après le déblocage des fonds sauf dans les cas spécifiques où les deux parties définissent une autre échéance.

A lire en complément : Les 5 étapes pour lancer un projet de crowdfunding immobilier

Quelle est la durée du remboursement du crédit immobilier

Il est heureux d’obtenir un prêt immobilier. Bien avant cette obtention, il est important de savoir jusqu’à quand finira ce paiement pour que le bien soit totalement acquis. En effet, la règle existe et dépend de deux principaux facteurs :

    A découvrir également : Estimation de la rentabilité d'un bien immobilier avant achat : Guide complet

  • Si la valeur des mensualités du bien reste inchangée jusqu’à la fin du contrat, le remboursement par échéance constante est celui privilégié par le créancier ;
  • Dans le cas particulier où la valeur des mensualités change d’un mois à un autre, il est fortement recommandé de procéder à un remboursement par échéances modulables pour faciliter la tâche à l’emprunteur.

Notons que la durée du remboursement dépend aussi de la nature du bien à acquérir : à construire, en cours de construction (inachevé) ou ancien.  Quelle que soit la nature du bien et du contrat, la durée maximale du paiement est souvent de 5, 10 ou 15 ans. Toujours est-il que les modalités de remboursement sont définies généralement bien avant l’octroi du crédit.

Remboursement d’un prêt immobilier par anticipation

Bien avant la signature du contrat du crédit, vous avez la possibilité de rembourser par anticipation une partie de votre crédit immobilier. Toutefois, cette condition peut vous être imposée par la banque. Selon la nature du contrat du prêt, la banque peut vous imposer une anticipation de plus de 10% du montant initial du prêt. Par ailleurs, si l’anticipation relève de la volonté de l’emprunteur, celui-ci doit adresser une demande à la banque.

Les avantages et inconvénients d’un remboursement anticipé de prêt immobilier

Le remboursement anticipé d’un crédit immobilier peut présenter des avantages et des inconvénients. Les avantages pour l’emprunteur sont multiples, car il peut profiter notamment :

  • D’une baisse significative du coût total du crédit
  • D’une réduction de la durée du crédit
  • D’une augmentation de son pouvoir d’achat en cas de surprise fiscale ou budgétaire supplémentaire.

L’anticipation ne doit pas être vue comme une solution miraculeuse à tous les problèmes liés au prêt immobilier. Effectivement, cette opération engendre aussi des frais qui peuvent être assez conséquents.

  • Des pénalités : la banque facture généralement une indemnité équivalente à 3% maximum sur le capital restant dû.
  • Des intérêts intercalaires : ils correspondent aux intérêts que vous auriez payés si le prêt avait continué jusqu’à sa date prévue. Ils sont calculés entre la date effective du remboursement anticipé et celle initialement prévue pour le dernier paiement périodique.
  • Des frais administratifs : ces derniers représentent souvent un montant forfaitaire fixe déterminé contractuellement dans votre contrat de prêt.

Bien que le remboursement anticipé représente une opportunité pour l’emprunteur de réduire le coût total du crédit et d’améliorer son pouvoir d’achat, pensez à bien prendre en compte les frais supplémentaires liés à cette opération avant de se lancer.

Comment négocier un taux d’intérêt plus avantageux pour son crédit immobilier ?

Pour négocier un taux d’intérêt plus avantageux, pensez à bien commencer par faire une comparaison des offres existantes. Si vous avez souscrit votre prêt immobilier auprès de votre banque, sachez que rien ne vous oblige à rester fidèle à cette dernière pour le remboursement. Vous pouvez donc librement démarcher les autres établissements financiers pour identifier les offres les plus intéressantes.

N’oubliez pas non plus que négocier un nouveau taux d’intérêt avec sa banque peut être complexe et fastidieux. Pensez à bien vous renseigner sur la conjoncture économique actuelle, soyez clair et précis dans vos arguments en faveur d’une renégociation, mais gardez aussi en tête que la banque doit y trouver son compte.

Si malgré vos efforts la négociation s’avère infructueuse ou peu concluante, pensez à solliciter l’aide d’un courtier financier spécialisé dans ce domaine. Ce dernier sera en mesure de vous proposer plusieurs options adaptées à votre profil emprunteur et saura sans aucun doute faire jouer la concurrence entre les différents établissements financiers.

Quoi qu’il arrive, rappelez-vous qu’une renégociation du taux ou un remboursement anticipé doivent se décider avec réflexion et après avoir considéré tous les paramètres propres à chaque situation individuelle afin de prendre une décision éclairée qui vous permettra de réaliser des économies significatives sur le long terme.