Incendie criminel : que faire en cas de sinistre ?

1197
incendie criminel

Les incendies sont de plus en plus fréquents en France de nos jours. Cependant, bon nombre de personnes ignorent quoi faire face à une telle situation. Il convient donc de rappeler les bons réflexes à avoir suite à un incendie criminel pour faire valoir ses droits. On vous dit l’essentiel dans ce mini guide.

Différence entre incendie domestique et incendie criminel

La source et la cause du sinistre sont les premières choses recherchées quand un incendie survient. Un incendie domestique est totalement accidentel, c’est-à-dire non intentionnel. Il peut être lié soit à une négligence de l’assuré ou soit au dysfonctionnement d’un appareil.

A lire aussi : Assurance vie : un placement intéressant pour vous ?

Contrairement à celui-ci, un incendie criminel est volontaire. Il peut être provoqué par l’un des assurés ou un tiers.

Incendie criminel : vers quel contrat d’assurance se tourner ?

Un incendie est couvert par tous les contrats d’assurance multirisque habitation ou tous les contrats dommages aux biens. La garantie incendie peut être mise en jeu quand le sinistre est occasionné par un tiers. Toutefois, il n’y a aucun moyen d’obtenir un remboursement, si l’incendie a été causé par l’un des assurés.

A lire également : Pourquoi souscrire une assurance responsabilite civile professionnelle ?

Incendie criminel : quel délai pour la déclaration ?

Le sinistre doit être déclaré au bout des 5 jours qui suivent l’incendie. Cette déclaration peut se faire par courrier recommandé avec accusé de réception ou par téléphone. Par ailleurs, il s’agit d’un délai minimal fixé par la loi.

Cependant, il est bien possible que votre contrat d’assurance prévoie un délai supérieur à 5 jours. Veillez donc avant toute chose, vérifier les clauses de votre contrat d’assurance concernant le délai.

Si vous faites la déclaration tardivement, vous risquez de connaître une déchéance de garantie. Autrement dit, vous subirez un refus d’indemnisation dû à une déclaration tardive. Ce refus est opposable par l’assureur sous certaines conditions ; lorsqu’il est par exemple prévu en caractères très apparents dans le contrat d’assurance.

Incendie criminel : quelle procédure d’indemnisation ?

incendie criminel

Suite à la déclaration du sinistre, l’assureur peut décider selon l’ampleur des dégâts, d’initier ou pas une opération d’expertise. S’il décide de demander une expertise, un expert vous donnera la date à laquelle cela se fera. Cette inspection permettra de déterminer les causes et conséquences de l’incendie.

Lors des opérations d’expertise, vous pourrez donner votre point de vue concernant les remarques de l’expert. Il est aussi possible qu’un expert assuré vous assiste. Une fois le rapport de l’expert déposé, une offre d’indemnisation vous sera enfin proposée par l’assureur.

En revanche, si la gestion du sinistre se fait sans expertise, une offre d’indemnisation vous sera communiquée lors de la réception de l’état estimatif des pertes subies. Cette offre précisera le montant d’indemnisation ainsi que les postes de préjudice prises en charge.

Cependant, le montant d’indemnisation ne peut en aucun cas, excéder celui de la valeur du bien lors du sinistre. Le préjudice n’est réparé qu’en tenant compte du montant prévu sur votre contrat d’assurance. Pour évaluer le préjudice, la plupart des contrats prévoient en réalité, une valeur de référence.

Ainsi, l’indemnisation peut se faire sur la base de la valeur vénale du bien (prix du bien sur le marché) ou de sa valeur d’usage (dépréciation du bien liée à son état d’entretien, à son usage et au temps).

Comment prévenir les incendies criminels ?

Il faut mettre en place une sécurité renforcée autour du bâtiment ou du lieu à protéger. Cela peut inclure l’installation d’un système de vidéosurveillance ainsi qu’un éclairage extérieur suffisant pour dissuader toute personne malveillante.

La sécurité doit être renforcée au niveau des portails et des issues ; il faut s’assurer que ces derniers soient toujours verrouillés pendant les périodes où le bâtiment ou le site est fermé.

Il faut sensibiliser et former les employés sur la prévention contre les incendies criminels. Cela implique notamment l’apprentissage des comportements à adopter en cas d’incidents similaires afin qu’ils puissent agir avec rapidité sans commettre d’imprudence qui pourrait engendrer plus de dégâts.

D’autre part, il peut être judicieux d’établir une politique stricte concernant l’utilisation et le stockage des produits inflammables. Il faudra veiller particulièrement aux espaces de stockage et les éloigner de sources potentiellement inflammables. Les réserves doivent être régulièrement contrôlées afin d’éliminer les risques de surstockage.

Il faut communiquer aux employés que la sécurité contre l’incendie relève aussi bien des responsabilités collectives qu’individuelles. En cas d’anomalies ou de tout autre comportement suspect, il est primordial que ceux-ci soient signalés immédiatement pour réduire au minimum toute possibilité d’acte malveillant.

Mettre en place ces mesures préventives peut aider à éviter les incendies criminels et protéger efficacement votre entreprise contre ce genre de sinistres qui peuvent avoir des conséquences désastreuses pour votre activité.

Comment se protéger en cas d’incendie criminel ?

En cas d’incendie criminel, il est crucial de savoir comment se protéger afin de minimiser les risques pour votre vie et celle des autres. Voici quelques recommandations qui peuvent vous aider en cas d’une telle situation :

Si vous êtes coincé dans un bâtiment en feu à cause d’un incendie criminel, cherchez immédiatement un moyen de sortir. Si possible, utilisez les escaliers plutôt que l’ascenseur pour éviter tout risque supplémentaire.

Si la porte principale est bloquée ou inaccessible, essayez d’utiliser une fenêtre comme sortie alternative. Assurez-vous que le vitrage n’est pas trempé par la chaleur du feu car cela peut entraîner des blessures graves.

S’il fait très sombre ou enfumé à l’intérieur du bâtiment où vous êtes piégé(e), placez un chiffon humide sur votre bouche pour filtrer l’air et réduire ainsi les risques liés à l’inhalation de fumées toxiques.

Pensez à bien communiquer avec les services de secours dès que possible ; appelez le 18 (numéro des pompiers) ou le 112 (numéro européen d’appel d’urgence). Fournissez-leur toutes les informations nécessaires telles que votre localisation exacte et la gravité de la situation.

N’hésitez pas à utiliser tous les moyens possibles pour signaler votre présence aux secours : allumez une lampe torche ou agitez un vêtement coloré par exemple ; c’est grâce à ces signaux visuels qu’ils seront plus rapidement alertés sur votre positionnement au sein du bâtiment.

Si vous êtes témoin d’un incendie criminel mais que vous n’êtes pas directement impliqué(e), pensez à bien rester calme et d’appeler les secours immédiatement. Évitez par tous moyens de vous approcher du feu ou des fumées dangereuses, car cela pourrait mettre votre vie en danger.

Être prêt pour toute éventualité peut aider à prévenir les incendies criminels et protéger la vie humaine ainsi que vos biens. Soyez vigilant, attentif aux signaux d’alerte et rappelez-vous : le temps est un facteur crucial dans ce genre de situation donc ne tardez pas à réagir !