En matière d’innovation, la Suisse fait partie des pays les mieux classés au Global Innovation Index. Il s’agit d’un indice mondial qui relève de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, et la Suisse est classée au premier rang depuis plus d’une décennie. Pour cause, ses nombreuses start-ups qui sont très innovantes.

Ces jeunes entrepreneurs disposent d’un cadre d’acquisition de connaissances et de stimulation à l’innovation comme l’école polytechnique fédérale de Lausanne et bénéficient de l’accompagnement des sociétés fiduciaires. Cet article vous amène à la découverte de l’économie suisse à travers le fort pouvoir d’innovation de ses start-ups.

Une économie marquée par l’émergence des start-ups

La Suisse a connu un véritable boom dans la création des entreprises dès les débuts de l’année 2021. On estime à plus de 13000 le nombre d’entreprises créées seulement pour les trois premiers mois de l’année 2021. Il s’agit en effet d’un record qui marque une hausse de 15 % sur les statistiques sur la création d’entreprises pour le même trimestre en 2020.

Les prévisions sont encourageantes au sujet de l’économie suisse. Si l’émergence des start-ups constitue un point marquant dans l’environnement économique du pays, il faut noter en général que l’économie suisse continue de fleurir malgré la crise sanitaire et ses retombées sur les différentes économies dans le monde. Une hausse au niveau du PIB de plus de 3 % est attendue pour cette année.

L’émergence des jeunes entreprises démontre que la Suisse dispose de plusieurs atouts qui encouragent à l’innovation et à la création d’entreprises. Quels sont ces différents facteurs à relever ?

Un environnement favorable à l’innovation et à la création d’entreprises

La Suisse offre un environnement favorable à l’innovation. Cela est dû en effet à plusieurs facteurs. On peut citer le rôle essentiel joué par ses écoles notamment l’école polytechnique fédérale de Lausanne dans la stimulation à l’innovation chez les jeunes apprenants. Ces derniers bénéficient d’un accès à une connaissance de pointe et sont encouragés dans la recherche et le développement, ce qui ne peut avoir pour conséquence que la création de technologies novatrices.

D’autres facteurs comme la stabilité de l’environnement politique, ou les dispositions réglementaires encourageantes peuvent être également mentionnées. Il faut souligner par exemple que le taux d’imposition sur les sociétés est de moins de 14 %, un facteur encourageant pour les jeunes entrepreneurs. Un autre élément à souligner est le rôle des sociétés fiduciaires.

En Suisse, les sociétés fiduciaires comme la Fiduciaire Lausanne jouent également un rôle important dans l’accompagnement des entreprises. Pour les start-ups qui ne savent pas toujours comment procéder pour amener à réalité leurs idées d’entreprises, les sociétés fiduciaires proposent des accompagnements personnalisés selon les besoins de leurs clients.

Les domaines d’activités de ces sociétés fiduciaires s’étendent à plusieurs aspects de la vie d’une entreprise. Leurs services ne prennent pas seulement en compte la Création d’entreprise, elles peuvent prendre également en charge la comptabilité de l’entreprise, en incluant la gestion des salaires, ce qui permet aux entrepreneurs de gagner du temps à investir pour le développement de leurs entreprises. Elles travaillent également dans la déclaration d’impôt.

You might also enjoy:

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *